Dans l’art métis, réside un sens obtus :  » un feuilleté de sens qui laisse subsister le sens précédent « , comme le définit Roland Barthes. Parmi les 30 pièces de la collection d’art chrétien africain que s’est constituée la Société des missions africaines de Lyon ou SMA, depuis son implantation au Bénin en 1861, nombreuses sont celles à détenir ce sens obtus. En atteste ce bronze de style fon, réalisé autour de 1920, par un forgeron d’Abomey, et intitulé : Saint Nicolas bénissant les enfants.

Parce que copiée dans la bible destinée aux indigènes, qu’éditait alors la Société du Sacré Cœur, d’une part et, d’autre part, parce que commandée par la SMA afin de témoigner, lors des grandes expositions coloniales organisées en métropole dès 1925, du travail d’évangélisation accompli par la congrégation en terre vaudou, cette scène ne pourrait pas représenter une scène toute autre, comme par exemple, celle du roi d’Abomey recevant ses sujets ? Christine Adjahi Gnimagnon, écrivaine et conteuse béninoise, confirme cette hypothèse en identifiant à travers le sceptre et le manteau à capuche adjoints à la figure centrale de la composition, les deux attributs royaux aboméens. Nous voici donc rendus au feuilleté de sens. Il nous reste à chercher le sens précédent.

Notre Histoire commune à la France et au Bénin fait état de l’existence d’un roi, le onzième du Dahomey : Béhanzin, déchu en 1892, et déporté sur ordre de la métropole, deux ans plus tard, en Martinique, en raison de ses actes de résistance menés envers une Europe, territorialement expansive. Et dans la longue liste de ses « méfaits » est notée, pour l’année 1890, la prise en otage du père Alexandre Dorgère, membre de la SMA.

Trente ans plus tard, un anonyme artisan aurait trouvé en une histoire imprimée suffisamment de points communs pour y imprimer   » sa mémoire ». Un acte créateur.


Bibliographie sommaire :

  • Rouchon (Alexandre), S. : La collection d’art chrétien africain du XXè siècle – Musée africain de Lyon. Travaux d’études et de recherches de DEA, Université Lyon, faculté de Lettres, Institut d’histoire de l’art – 2 volumes. 1992 ; ill.
  • Laplantine, F. ; Nouss, A. : Métissages, de Arcimboldo à Zombi. Pauvert, coll. »Agora ». 2016. 1148 p.
  • Constantini, C. (Mgr) : L’art chrétien dans les missions. Manuel d’art pour les missionnaires. Paris/Bruges/Amsterdam : Desclée de Brouwer, 1949. 439 p. ; ill.
  • Hardy, G. : L’art nègre. L’art animiste des Noirs d’Afrique. Paris, Laurens (coll. »Art et religion), 1927. 168 p. ; ill.
  • Cheramy, H. : « L’exposition des Missions au Vatican », in Echo des Missions Africaines de Lyon (3), mars 1925, sp.
  • Ekollo, T. : « De l’importance de la culture pour l’assimilation du message chrétien en Afrique noire », compte-rendu du 1er congrès international des écrivains et artistes nors Paris, 19-22 sept. – in Présence africaine, n° spécial, 1956. pp 170-189.
  • Tenberge, P. : « La nécessité d’un art chrétien indigène en pays de missions », compte-rendu de la 4è semaine de missiologie – Louvain : éd. du museum lessianum, 1926. pp. 213 – 220.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *