Exposer,
c’est troubler l’harmonie,
c’est déranger le visiteur dans son confort intellectuel,
c’est susciter des émotions, des colères, des envies d’en savoir plus,
c’est construire un discours spécifique fait d’objets, de textes, d’iconographies,
c’est mettre les objets au service d’un propos théorique, d’un discours ou d’une histoire et non l’inverse,
c’est suggérer l’essentiel à travers la distance critique, marquée d’amour, d’ironie et de dérision,
c’est lutter contre les idées reçues, les stéréotypes et la bêtise,
c’est vivre intensément une expérience collective.

Extrait – Musée des Droits de l’Homme – Lausanne (Suisse)

En tant qu’auteure d’expositions,

  • Ma devise est : si une exposition n’est pas une œuvre d’art, elle a quand même à voir avec quelque chose de créatif.
  • Mon input est : l’histoire que l’oeuvre m’inspire.
  • Mon outil est : questionner les limites de mes connaissances universitaires et de mes expériences artistiques.
  • Ma boîte noire est : notre entente pour atteindre vos objectifs, envies et attentes.
  • Mon output est : faire bouger nos et des lignes.
  • Mon public : artiste, collectif d’artistes, particulier, galerie, centre d’art, institution muséale, bibliothèque, etc.